Vous avez téléchargé 0 fois ce fichier durant les dernières 24 heures. La limite est fixée à 32767 téléchargements.
Vous avez téléchargé 0 fichier(s) durant ces 24 dernières heures. La limite est fixée à 7 téléchargements.

Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français en pdf
Télécharger

Description :

Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français

Cet article présente une analyse de la conjugaison du français qui donne un rôle central à la
notion de régularité. Après une mise en place de la problématique adoptée, nous proposons
une analyse détaillée des phénomènes de supplétion dans la conjugaison du français.
L'analyse est basée sur un réseau de relations de dépendance entre les différents thèmes d'un Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français en pdf lexème verbal. Nous évaluons ensuite la pertinence de la notion de classe flexionnelle dans la
description de la conjugaison du français. Nous montrons que là aussi la question de la
régularité est cruciale!: la distinction de classes flexionnelles n’est réellement pertinente que
pour distinguer des classes de verbes réguliers. Dans la mesure où les données sur la
régularité supposée des verbes du 2e groupe sont insuffisantes pour trancher, la nécessité de
classes flexionnelles dans la conjugaison du français n’est pas établie. Nous adoptons le vocabulaire suivant, largement emprunté à Matthews!(1974). Dans les Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français en pdf Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français en pdf
catégories syntaxiques qui connaissent la flexion, les mots concrets (par exemple!: petit,
petite) qui apparraissent dans les énoncés s’organisent en familles d’instances d’un même
objet lexical abstrait, un lexème (ex!: PETIT). Chaque mot qui instancie un lexème remplit une Supplétion et classes flexionnelles dans la conjugaison du français en pdf
case du paradigme de ce lexème (par exemple!: petit remplit la case Masculin-Singulier de
PETIT)!; il est désigné comme la forme fléchie de ce lexème remplissant cette case. Chaque
case du paradigme d’un lexème exprime, en plus de l’identité du lexème, un paquet de
propriétés morphosyntaxiques qui la caractérise (par exemple!: petit exprime le paquet
[GENRE masc, NOMBRE sing]). En première analyse, tous les lexèmes appartenant à la même
catégorie admettent la même structure de paradigme. L’analyse de la conjugaison du français présentée dans la section 2 a fait l’objet de présentations au GDR de
Morphologie (GDR 2220), au colloque HPSG 2001 (Trondheim), ainsi que dans des séminaires des Universités

Evaluation :
Total des Votes : 0
Soyez le premier à écrire un commentaire sur ce fichier!
Veuillez vous identifier ou vous enregistrer.